top of page
  • Photo du rédacteurSUAL

Prix de l'alcool et impact national sur les grossesses en Finlande




La consommation d’alcool pendant la grossesse reste un important facteur de risque à la naissance d’un nouveau-né, mais on sait peu de choses sur la façon dont les prix de l’alcool affectent les résultats de la grossesse au niveau de la population générale. Les auteurs de cet article ont étudié ici les associations entre la baisse des prix de l’alcool qui ont eu lieu en Finlande avec les résultats à la naissance et les avortements.


À l’aide de registres nationaux, ils ont réalisé des « séries chronologiques interrompues », outil statistique qui leur a permis de comparer les résultats des grossesses conçues avant et après une importante réduction de taxes en Finlande, laquelle a entraîné une baisse moyenne de 33 % des prix de l’alcool à emporter, à partir du 1er mars 2004. L’âge de la mère et le revenu du ménage ont également été pris en compte dans les analyses.


Toutes les grossesses déclarées au niveau national, commençant 2 ans avant et 1 an après la baisse du prix de l’alcool, ont été analysées. L’échantillon d’analyse comprenait 169 735 naissances vivantes et 32 ​​441 avortements. Les critères de jugement étaient le poids à la naissance, l’âge gestationnel, la probabilité de faible poids à la naissance (< 2500 g à la naissance), d’accouchement prématuré (< 37 semaines de gestation), les malformations congénitales et la part des avortements enregistrés des grossesses.


Les résultats montrent qu’au niveau de la population, la baisse des prix de l’alcool a été associée à une augmentation des avortements immédiatement après la baisse des prix. Pour les résultats à la naissance, des associations négatives ont été observées chez les femmes du quintile de revenu le plus bas ; par exemple, avec des probabilités accrues de faible poids à la naissance (+1,5 point de pourcentage ; IC à 95 % = 0,4, 2,6) et d’accouchement prématuré (+1,98 point de pourcentage ; IC à 95 % = 0,8, 3,2). Tous les changements ont été les plus importants immédiatement après la baisse des prix et se sont atténués au cours de l’année suivante.


En conclusion, la baisse des prix de l’alcool en Finlande a été associée à une augmentation à court terme des résultats défavorables à la naissance chez les mères à faible revenu et à une augmentation globale des avortements.




コメント


bottom of page